Recherche A propos

Logo Pudep

Confectioner des rideaux avec galon fronceur

DIY | Dimanche 25 Octobre 2015

Mon premier appartement Londonien était un joli 2 pièces situé au rez-de-chaussée d'une maison victorienne, typiquement anglaise. Un "basement flat" comme ils les appellent ici. La maison était située dans une rue très fleurie, très calme, dans le quartier d'Islington, quartier résidentiel. Contrairement aux appartements parisiens, les maisons victoriennes sont bien moins hautes de plafond. Ce n'est pas la fin du monde - et au prix du mètre carré c'est la dernière chose sur laquelle on peut se permettre d'être difficile - mais il faut admettre que ces quelques centimètres en moins à la longue, ça oppresse. De la même façon, un basement flat, c'est rarement lumineux. Et quand on habite à Londres, profiter au maximum de la lumière c'est ce qui permet de ne pas sombrer dans la déprime. Bref, depuis j'ai déménagé dans un duplex au dernier étage d'un building de 9 étages et je peux vous dire que je ne regrette pas une seconde le cachet de ma petite maison victorienne...

Toujours est-il qu'en emménageant dans mon nouvel appartement, étant donné la différence de hauteur de plafond, il fallait que j'investisse dans de nouveaux rideaux. Les rideaux loués avec l'appartement étaient des voiles semi-transparents, ce qui nous convenait au quotidien mais posait problème lorsqu'on recevait des amis qui séjournaient dans le canapé-lit du salon. Après de longues semaines de recherche infructueuses en quête des rideaux idéaux, j'ai décidé de les faire moi-même. Après tout, ce ne sont que des rectangles de tissu, la difficulté réside dans le système pour "attacher" les rideaux à la tringle.

Le tissu

Il me fallait un tissu occultant, afin de préserver l'obscurité pour mes invités. Avec le recul, je pense qu'ajouter une couche d'isolation thermique aurait également pu être bénéfique - un autre inconvénient du basement flat c'est qu'il est en rez-de-jardin et donc très humide. Pas besoin en revanche d'isolation phonique: les ruelles résidentielles du quartier d'Islington sont vraiment paisibles. Après 7 ans à Paris, j'ai redécouvert le silence la nuit!

Comme je souhaitais un joli tissu à motifs pour donner une touche de couleur à mon intérieur, j'ai décidé de doubler les rideaux avec un tissu occultant. Après des heures de recherche en ligne, j'ai finalement craqué sur ce tissu géométrique et coloré trouvé sur Etsy. J'ai trouvé mon tissu occultant par hasard dans une mercerie à Varsovie lors d'un weekend. Une affaire, certes, mais ramener du tissu dans un bagage cabine n'est pas forcément chose facile! J'ai opté pour du gris anthracite, assez sombre pour être occultant et qui se marie très bien avec les couleurs du tissu à motifs.

L'attache

Je voulais éviter les rideaux à nouettes, rideaux à pattes et autres systèmes qui impliquent que le tissu glisse sur la tringle. Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, ça ne glisse jamais. Me restaient comme option de faire des trous et poser des cercles en métal - comme la plupart des rideaux prêts à poser vendus dans le commerce - ou bien d'apprendre à poser une bande permettant de froncer le tissu, et d'y accrocher des anneaux. C'est l'option que j'ai choisie pour mes rideaux car c'est le rendu que je préfère. Ça s'appelle un galon fronceur.

La confection

Étant donné que j'ai choisi ce système d'attache qui créé des fronces, j'ai du prévoir quelques centimètres de plus en largeur de tissu. Les rideaux vendus dans le commerce mesurent en général 140cm de large (chaque pan). J'ai donc coupé 155cm environ, de quoi faire un petit ourlet et avoir du rab de tissu pour froncer. J'ai superposé le tissu à motif avec le tissu occultant, et j'ai fait des ourlets d'environ 2cm sur chaque côtés. Chaque côtés sauf le bas. Dans mon précédent appartement, j'ai fait faire des rideaux avec du tissu que j'avais acheté au marché St Pierre à Paris (je n'avais pas encore de machine à coudre à l'époque!). J'avais fait l'erreur de ne prendre que 5cm de plus que la hauteur/largeur du produit final, pour les ourlets. La couturière m'a appris qu'il faut toujours prévoir un minimum de 10cm d'ourlet en bas, qui permet d'alourdir le rideau et qui assure son bon maintien. Je n'ai donc pas fait la même erreur cette fois-ci.

Une fois les deux couches de tissu cousues l'une sur l'autre, il m'a fallu poser le galon fronceur. Un galon fronceur est une bande de tissu assez large dans laquelle deux fils ont été piqués. Une fois la bande cousue, il suffit de tirer sur ces deux fils pour créer la fronce. Ça permet aussi de choisir le type de fronce qu'on souhaite (très serré ou plus lâche). L'idée étant que le pan de rideau final mesure 140cm, il faut ajuster le fronçage en conséquence. Une fois l'opération effectuée, il n'y a plus qu'a placer des crochets sur le galon fronceur et y accrocher les anneaux (à la bonne largeur, qui dépend de votre tringle).

Super contente du résultat, ça a donné une touche de couleur et de modernité à mon salon. Ça a également permis à mes invités de dormir à poings fermés.