Pudep-yeah

A propos

Trucs


Trucs | Vendredi 20 Mars 2009

Clin d'oeil

(Autre_Nick) demain enterrement de Bashung:(
(fluc) il est mort ?
(Tatinox) non, on l'enterre vivant


BashFR, premier sur l'actu.

Trucs | Jeudi 12 Mars 2009

Paysagiste de mon slip

C'est pas pour autant que j'irai me faire le maillot au rasoir, mais Simone est carrément trop bonne.

Trucs | Mercredi 4 Mars 2009

Le secret d'un mariage durable et réussi

C'est comme une recette de cuisine:

  • 4 baisers par jour
  • 2 activités communes
  • 3 rapports par semaine
  • 50g de beurre
  • et on enfourne 35 minutes à 180°

Trucs | Mardi 3 Mars 2009

Le lundi de la loose

Vendredi dernier, j’ai organisé chez moi une soirée fat.
Je dis fat car nous devions bien être 70. Et je ne vis pas dans un château.
La soirée s’est bien déroulée si on fait l’impasse sur l’homme qui a voulu offrir un verre de vodka à mon pc portable : ce genre d’attention sympathique qui en l’occurrence était plutôt inutile, voir inappropriée (incongrue ?).
Bref, toujours est-il que sur les 70 personnes présentes, un jeune homme, s’étant retrouvé là par hasard, ma foi fort mignon a simplement attiré mon attention.

Ledit bg (ndlr : beau gosse) entama dès le lendemain une grande campagne de drague par outil 2.0 interposé. Un buzz marketing bien en règle, l’homme soigne son vocabulaire et écrit dans un français tout à fait correct. Il me plait.

Je lui propose de me rejoindre au concert de mon ami Baptiste, ce lundi, dans un bar à Bastille.
L’homme accepte avec joie et se présente au rendez-vous.

Le concert est sympathique, Baptiste s’éclate et moi aussi, bien que j’ai passé un week-end d’une violence rare, entre ménage et coma éthylique.
L’homme est beau, pas particulièrement bavard bien qu’intéressant dans son discours. Quant à moi, je suis sereine, car épuisée, et pleine de curiosité.

Sauf que là, c’est la fin de l’aventure : y’a pas à dire, quand je ne fais pas l’animation, les blancs s’installent dans les conversations. Il va falloir penser à apprendre à meubler, messieurs, lancer des sujets de débats sans attendre qu’on le fasse pour vous.

Bilan de la soirée : on se fait la bise et on va se coucher.
Pour paraphraser mon amie Sophie, cet homme m’a fait l’effet mi-molle : comme la fusée Ariane qui ne décolle pas : tant d’espoir, si peu de résultat.

Je ne sais pas ce qu’il se passe en ce moment, mais mes resto-gossip-entre-amies du lundi soir nous mènent toutes à la même conclusion : la tranche 23/28 est une sale tranche pour les femmes exigeantes que nous sommes.

Les hommes sont soit déjà en couple, car après 2 ans de prépa et 3 ans d’école, la première chose qu’ils ont en tête c’est de se trouver une nana à choper, soit vivent dans le souvenir d’une ex copine et n’hésiteront à vous larguer dès qu’elle repointera le bout de son nez. Ensuite, il y a ceux qui ne sont « pas du même monde » et qui manquent d’ouverture quand vous ne comprenez pas leurs blagues de geek, ou encore ceux qui souffrent de gros complexes d’infériorité datant du collège, et manquent cruellement de maturité.

Pour résumer, personne de très intéressant.

Désormais le discours de ma mère, que je trouvais jusqu’alors amusant mais plutôt triste dans le fond, me parle de plus en plus. Je vais finir par me trouver un homme ni trop moche ni trop con, pour avoir des enfants ni trop moches, ni trop cons quand à la trentaine, mes hormones me rappelleront à l’ordre : femme procrée, la ménopause te guette.

En attendant, l’erreur à éviter est de se laisser avoir par un individu type gentil, qui lui, pour le coup, nous trouvera merveilleuse ; car outre remplir notre vide affectif, ce type de relation ne mènera à rien, ou bien droit dans le mur.

En ce qui me concerne je choisis le ciné, le sport, les amis, la musique et mon chat : je ne laisserai pas la loose prendre le dessus sur mes choix.

Trucs | Mercredi 29 Octobre 2008

Lolance

Moi aussi je téléphone avec Mon Q

Trucs | Dimanche 26 Octobre 2008

lapsus

.cyro dit :
allez, je suis motivée je me sors les foigts du cul

.cyro dit :
les doigts même

.cyro dit :
les foigts, ptin c'est un mix de doigt et de foi

.cyro dit :
c'est le vin ça

Trucs | Mercredi 1 Octobre 2008

Lost in translation

Par une sympathique après-midi d'été, dans la charmante ville de Tokyo, j'ai une fois de plus brillé par ma discrétion et mon sens du ridicule.

La température ambiante avoisinant les 72° celsius, je décidai de me cultiver quelque peu, et commençai la visite des cinq bâtiments du musée national de ville.
Les premières salles furent intéressantes, et ceux qui pensent que c'est uniquement grâce à la climatisation ont - ma foi - plutôt raison.

Mon corps ayant retrouvé ses 37,2° originels, ma présence dans le second bâtiment n'était alors motivée que par mon envie d'en savoir un peu plus sur ce pays.
Ou pas.

Je naviguais à vue entre les tasses de thé de l'ère Edo, quand tout à coup, entre 2 katanas, j'aperçus l'objet de ma convoitise: un mâle.
Oui, un mâle, européen, à l'allure décontractée et l'air intelligent (c'est important).
Plutôt canon de surcroît (ça aussi c'est important).
Le problème à présent étant d'attirer l'attention de ce bellâtre jusqu'alors plus passionné par ces épées que par mes battements de cils, et ce, sans même savoir si les contingences linguistiques permettront un quelconque échange entre nous.
Pas évident.
Mais je suis une femme de défis.
Ni une ni deux me voilà devenue une élève studieuse, prenant soin de lire chaque information sur toutes les pièces du musée.
Commence alors un chassé-croisé amusant entre les pièces du bâtiment, un "je te suis, tu me fuis" au bout duquel nous étions bien incapables de savoir lequel des deux avait commencé.
Et ce manège a duré, duré, car le musée National de Tokyo est en quelque sorte à inversement proportionnel à la taille des Tokyoïtes.

Nous étions tranquillement installés face à une explication - in english please - sur la calligraphie de 736 à 974 quand son téléphone sonna, perturbant ainsi notre rituel. "Holly shit" pensai-je en mon for intérieur (oui, parfois je pense en anglais) "si son téléphone sonne, c'est qu'il doit être du coin. Un japonais débridé, un enfant adopté, que sais-je encore?" et ce détail technique remettait dangereusement en cause mes capacités à converser avec ce jeune homme.
Il s'éloigna pour passer son appel. Je décidai donc de retourner contempler ces magnifiques éventails, me rapprochant ainsi de l'objet de mon attention.
"... alors on va faire ... " Français ! Victoire ! Joie !
L'espoir renaissait en moi et l'aventure pouvait alors continuer.
Sauf que cet appel commençait à durer; je veux bien que ces éventails soient sympas, mais de là à les contempler 12 minutes...
Je choisis alors d'apprendre par cœur le texte explicatif de la salle.
L'ayant relu 7 fois, j'estimai que cette attente avait trop durée.
Je m'approchai l'air de rien de la salle depuis laquelle il téléphonait, grossièrement planquée derrière un poteau, un peu comme si James Bond passait un week-end en famille au musée de Tokyo.
Je ne me trouvais déjà pas très maline. Le moment où cette blague atteint son paroxysme fut celui où la gardienne de la salle vint me voir, inquiète et déconcertée par le spectacle d'une touriste étrangère contemplant un pan de mur vide, cachée derrière un poteau.

Je perdis la trace de cet inconnu quelques minutes après.
J'y voyais là un acte manqué: il voulait m'aborder, j'en suis sure, il n'en a juste pas eu le temps ! ni l'occasion ! non ? non ! ah bon...
Et puis de toutes façons ça m'est égal, tout le monde sait bien que je me suis instruite par amour de la culture nippone hein.
Ouais ouais.
Cons de français.

Trucs | Lundi 28 Avril 2008

La maladie mangeuse de Cher

Lundi 28 Avril.
Cette semaine commence teeeeellement bien.
Je récapitule, samedi soir, anniversaire de copine organisé chez wam. Soirée pute et mac. Un truc classe quoi.
Dimanche matin, nettoyage oblige, je commence la vaisselle, et là, c'est comme si un alien avait pris possession de ma chaudière: des bruits, des tremblements, des voyants lumineux, l'apocalypse.
Je coupe tout, évitant ainsi une catastrophe nucléaire dans mon évier.

Ok, donc, là, j'ai dormi 4 heures, j'ai la tête à l'envers et le destin s'acharne en me refusant le seul plaisir qui pourrait me permettre de rester digne ce dimanche matin après-midi: une douche.
Courageux coloc Guillaume tente la douche froide.
Ses hurlements me persuadent que ma lâcheté n'était, pour le coup, pas inadaptée à cette situation.
Le sol colle, les poubelles débordent, les bouteilles attendent sagement de finir dans le frigo ou dans le container à verre, je pue. Je ne sais plus quoi faire. Je décide de me suicider et j'allume la télé: MTV diffuse la saison 5 de NEXT.

Me vient alors l'idée d'appeler copain Alexis, l'homme qui arrive à me faire rire en citant Cher, qui habite tout près et lui demander de me prêter sa douche.
Accueillie comme une roumaine, serviette et gel douche à la main, il m'accorde quelques précieuse minutes sous sa douche.

Ce matin, j'appelle Chaudièreman, l'homme qui répare les chaudière comme personne, histoire d'avoir une idée approximative du temps pendant lequel je serai la roumaine du quartier.
Par chance, Chaudièreman était libre ce matin. Ni une ni deux, il embarque à bord de sa chaudièremobile, et 1 heure d'embouteillages plus tard, arrive chez moi.
Evidemment, je n'avais pas eu le temps de nettoyer ou ranger quoi que ce soit. Je planque grossièrement les poubelles dans le salon, et je ferme toutes les portes.
Chaudièreman ne devrait pas avoir à visiter autre chose que ma tuyauterie (ho ho ho).

Sa première requête fut de visiter mes saints cabinets.
Disons que le bonhomme a tout de suite eu un vague aperçu de l'ambiance ici. Les connexions s'font, les choses se passent, t'entends?
Puis, contre toute attente, il demande à voir les radiateurs. Tous les radiateurs.
C'est ainsi que Chaudièreman prit peur. Après les toilettes, le salon, les poubelles et les bouteilles, puis la chambre et les portes jartelles de la veille qui pendaient (presque) au lustre.
J'avais comme l'envie de disparaître dans un trou.

La chute de cette formidable aventure est qu'en plus de me taper 12h de ménage non stop ce soir et les soirs à venir, j'ai raqué la modique somme de 250€, à croire que Chaudièreman n'a pas aimé la déco ici.
Qu'on me donne une corde, ou plutôt non, qu'on m'allume la télé.

Trucs | Lundi 3 Mars 2008

Pendant ce temps, à Vera Cruz

Version beta de pudep-yeah. Vous remarquerez que j'ai changé l'encodage de la BDD d'où les pb d'accents dans les précédents post et commentaires. C'est en cours de régulation. Tout comme l'affichage sous IE. N'hésitez pas à me faire remonter les pb d'affichage.

Trucs | Lundi 14 Mai 2007

Mitch Buchannon

C'est beau

URL : http://youtu.be/PJQVlVHsFF8