Pudep-yeah

A propos
Voyages | Mardi 6 Septembre 2016

Day 5 - Paddle yoga, King's beach

L'avantage quand on s'écroule de sommeil à 17h, c'est qu'on devient pour une journée quelqu'un du matin.
J'adorerais être quelqu'un du matin. Faire un miliard de trucs avant d'aller bosser; faire mon sport, me préparer un bento pour midi, avoir le temps de faire quelque chose de mes cheveux... et pouvoir prendre mon petit dej' sans être en retard (car je prends toujours le temps de prendre un vrai petit dej, en revanche je suis aussi toujours en retard).

Bref, hier matin, 6h du mat, j'enfile mes baskets de morning personne, une barre de céréales dans la poche de mon short et je file à la salle de gym de l'hôtel.
Quarante cinq minutes de power walk plus tard, je remonte dans la chambre prendre ma douche et me préparer pour l'activité phare de ces vacances aux US : mon cours de paddle yoga.

Mais qu'est-ce que le paddle yoga ?
Et bien c'est un jeu d'équilibre assez fantastique où, en plus de devoir soutenir des poses de yoga (asana) plus ou moins complexes, on dioit également tenir en équilibre sur une planche.
On est joueurs, nous, les paddle yogi.
Et pour encore plus de fun, une eau du lac à 12 degrés. Histoire de ne vraiment pas avoir envie de tomber à l'eau.

J'avais réservé ce cours il y a des semaines, et Jenay - directrice de Lake Tahoe Yoga - m'a accueillie sur une des plages de South Lake Tahoe.
J'avais prévu le coup, et avait investi pour l'occasion dans une magnifique combi - springsuit - censée me protéger du froid si toutefois je plantais mon headstand. C'est ce que j'aime appeler to collapse gracefully.

Jenay m'a donnée quelques conseils pour pagayer debout, tenir en équilibre sur la planche, afin de rejoindre le large, la où ledit cours de yoga devait avoir lieu.
Jusque là tout va bien, je manie la pagaie comme une majorette, et je suis même tellement relax que je discutte raclette et beurre salé avec Jenay.

Puis le cours commence.
D'abord sur les genoux, à quattre pattes. Puis en levant une jambe, puis l'autre, puis une jambe et un bras, puis les deux autres.
Tout va bien. Je maitrise.

Je sens néanmoins une fatigue musculaire assez inhabituelle, et même si je constate que je suis plus que jamais aux aguets afin de garder l'équilibre, je commence à me demander s'il n'y a pas quelque chose qui cloche.

On progresse, les poses s'enchainent, avec de moins en moins de bras, et de plus en plus de torsions.
Premier vinyasa; c'est fantastique.
Je me doute que seuls les yogi ici comprendront mon exhaltation, mais imaginez-vous sans dessus-dessous sur une planche au milieu d'un lac magnifique, regarder derrière vous entre vos jambes et y voir la côte, les montagnes et le ciel bleu, le tout à l'envers. Paddle yoga On ne maitrise véritablement un asana que lorsqu'on est serein dans la pose dans laquelle on se trouve, aussi difficile soit-elle, et qu'on peut respirer calmement et se dégager de toute crispation. En d'autres termes, lorsqu'on apprécie la position.
Et la croyez moi, avec une vue pareille, il est difficile de ne pas apprécier le moment, aussi inconfortable soit la position dans laquelle on se trouve.

Sauf que là, c'est le drame: je commence à voir trouble, mes oreilles se bouchent. Je sens le malaise arriver.
Je me mets à genoux, et je réfléchis 2 secondes: hier midi j'ai pique-niqué, hier soir.. rien, ce matin j'ai mangé une barre de céréales... avant de faire 45 minutes de cardio.

ICH BIN EINE GROSSE DÉBILE.

Heureusement pour moi Jenay a été très compréhensive et s'est adaptée à mon état en me guidant dans des postures simples.
Elle m'a aussi confiée que l'eau du lac est si pure qu'on peut même la boire.
Je vous tiendrai au courant demain si elle avait raison sur ce point...

Toujours est-il que je suis toujours très en colère contre moi même.
Faire un début de malaise vagal pour cause de manque de sucre AUX ETATS UNIS, cyrielously ?
Il n'y a vraiment que moi pour le faire !

Apres un savasana très apprécié, nous sommes reparties en pagayant vers la rive, deux heures après le début du cours. Et cinq minutes après avoir posé le pied sur le sable, j'étais en train de savourer un smoothie super proteiné en me mordant les doigts d'avoir été aussi bête.

Pour le reste de la journée, nous avons décidé de retourner à Tahoe city,  au nord du lac.
Tahoe city Nous avions traversé la ville le premier jour et les jolies cabines en bois nous avaient séduites, très dans l'esprit Bodyguard, mais sans tueur à gage payé par une soeur jalouse. Et sans Kevin Costner, à mon grand regret.
Et pour l'anecdote, c'est dans les envrirons de lake Tahoe que certaines scènes du film ont été tournées. La maison est d'ailleurs en vente pour la modique somme de $8 millions. À bon entendeur.

Nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans un BBQ au bord du lac : Moe's Bar B Que.
Je ne suis pas très fast food mais j'avoue que leur pulled pork et leurs ribs étaient vraiment délicieux, et la vue sur le lac, franchement pas degueu. Moe's Bar B Que Nous nous sommes baladés dans la ville avant de reprendre notre route le long du lac, et en discutant un peu avec les commerçants, nous avons pu confirmer notre impression de départ : Tahoe city est une ville très charmante et très agréable, où les gens sont gentils et accueillants.

Nous nous sommes ensuite arrêtés à King's beach, suivant les conseils de Jenay.
King's beach est une plage située au nord du lac. Il y a plus de vent que dans le sud (là où j'ai fait du paddle yoga), mais la plage elle même est vraiment sublime, sable fin et pontons en bois. King's beach #1 King's beach #2 King's beach #3 On s'y est arrêté quelques instants avant de reprendre la route et de boucler notre tour de lac.
Avant de rentrer nous nous sommes arrêtés une dernière fois à Zephyr point pour profiter de notre dernier coucher de soleil sur le lac Tahoe. Zephyr point #1 Zephyr point #2 Zephyr point #3

Voyages | Lundi 5 Septembre 2016

Day 4 - Heavenly Moutain Resort

La région de Lake Tahoe me fait beaucoup penser à Annecy : parfaite pour les amoureux de la nature et des sports en plein air.
L'été, la sation de ski Heavenly Mountain Resort propose une pléiade d'activités allant de la luge d'été jusqu'à la tyrolienne, en passant par l'acrobranche.
Seul bémol - et pas des moindres - tout est hors de prix.

Pour accéder à toutes ces activités il faut tout d'abord grimper en haut de la montagne. Une télécabine - Heavenly Gondola - vous y emmène pour la modique somme de $50 par personne.
Alors vous me direz, il suffit d'y monter à pied, au fond on est là pour profiter de la nature hein ?
Et bien non ! Car pour avoir le droit de payer pour les activités situées en haut de la montagne, il faut pouvoir justifier de l'achat d'un ticket pour la télécabine. Heavenly Gondola #1 La montée en télécabine est tout de même très sympa : vue sur le lac et sur la montagne. Sans parler de la vue une fois arrivé en haut de la montagne : le spot parfait pour pique niquer ;) Heavenly Gondola #2 Heavenly Gondola #3 Heavenly Mountain Resort #1 Heavenly Mountain Resort #2 Heavenly Mountain Resort #3 Nous avons ensuite sélectionné une activité, la plus chouette selon nous : la Blue Streak zipline aka la grande tyrolienne.
Le concept est assez vendeur : tyrolienne d'une longueur d'1km avec vue sur le lac, vitesse pouvant atteindre 80 km/h, et chipmunks qui vous sautent sur les pieds en sus. Blue Streak Zipline #1 Ce fut donc la minute la plus chère du sejour, mais bon, c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de vivre une expérience aussi belle et marquante (j'aimerais bien qu'ils mettent en place une grande tyrolienne d'Angel à White city moi. Je pense que je serais bien plus enthousiaste à l'idée d'aller au boulot tous les matins !)

Nous sommes ensuite allés nous réchauffer en buvant un (bon) chocolat chaud, puis nous sommes rentrés à l'hotel.
Et là les amis, c'est la fin de l'aventure car le jet lag a eu raison de moi; je me suis écroulée à 17h et j'ai dormi d'une traite jusqu'a 5h30 ce matin...

Voyages | Dimanche 4 Septembre 2016

Day 3 - Las Vegas/Reno, South Lake Tahoe

Pour ce troisième jour de voyage, nous avons dit aurevoir à Las Vegas assez tôt dans la matinée de Dimanche.
Nous avons pris la direction de l'aéroport Mc Carran - nous avions choisi l'hôtel car il était à mi-chemin entre l'aéroport et le Strip - et nous nous sommes envolés pour Reno un peu avant 9h.
Ce petit aéroport dessert entre autre l'île d'Hawai, et même si j'étais vraiment contente d'aller passer quelques jours au lac Tahoe, je dois admettre que je me serais bien trompé de vol. Maintenant c'est vrai que même avec toute la mauvaise volonté du monde, Reno ne sonne pas une seconde comme Honolulu.

Ceux qui me connaissent savent que j'ai pour habitude de vanter la beauté de ma ville, et m'ont certainement déjà entendu dire que "l'arrivée en avion à l'aéroport de Nice est la plus belle vue du monde". Etant Nicoise et non pas Marseillaise, cette déclaration est par conséquent juste et absolument pas exagérée.
Cela dit, je dois admettre que survoler la Death Valley et Mono lake placent ce vol interne Las Vegas-Reno dans le top des vols avec vue. Death Valley Une fois arrivés à Reno, nous avons loué une voiture et nous avons conduit jusqu'à South Lake Tahoe, où nous avions réservé notre hotel.

Le lac Tahoe et le deuxième lac le plus profond des Etats-unis. Sa superficie est de 490 km2.
C'est un poil plus petit que le lac Leman.
La région de Tahoe attire les touristes aussi bien en été qu'en hiver car on peut y faire de la randonnée, du bateau et autres sports nautiques (paddle yoga, paddle yoga, paddle yoga !!!) en été, et du ski en hiver.
Autre particularité de la région : le lac est à cheval entre l'état du Nevada et la Californie.
Ce qui signifie que la moitié Nevada est remplie de casinos, et qu'à la minute où on passe côté Californie, les taxes augmentent et les jeux d'argent n'existent plus. Et tout ça en traversant une rue.

Après avoir déposé les bagages dans notre chambre, nous avons pris la voiture pour aller découvrir Emerald bay qui, comme son nom l'indique est une baie où l'eau est couleur vert émeraude, et qui a la particularité de contenir la seule ile du lac. Emeral bay #1 Emerald bay #2 Nous avons continué notre route, longeant le lac, jusqu'a Tahoe city, que nous avons traversée, puis nous avons terminé notre course à Truckee, une charmante petite ville un peu plus dans les terres.

La région du lac Tahoe attire une population plus sportive qu'ailleurs, et il n'est donc pas étonnant de trouver des centres de pilates et yoga un peu partout.
J'avais repéré Tahoe University - qui est une sorte de communauté autour du mode de vie healthy et sportif qu'affectionnent tant les habitants de la région - et il se trouve qu'ils viennent d'ouvrir une boutique à Truckee.
Coïncidence ? Je ne crois pas. Headstand are my happy #1 Headstand are my happy #2 En lisant les magasines de l'hotel nous avons noté que nous sommes arrivés en plein weekend de Labor day. Et pour l'occasion, quelques feux d'artifices étaient organisés de part et d'autre du lac.
Comme nous avions déjà parcouru la moitié en allant jusqu'à Truckee, nous avons continué notre route jusqu'à Carnelian bay, où nous avons assisté à un splendide feu d'artifice. Feux d'artifice #1 Feux d'artifice #2 Feux d'artifice #3

Voyages | Samedi 3 Septembre 2016

Day 2 - Route 66, Las Vegas

Quand hier je vous disais que le motel que nous avions choisi était typique, je pense que je n'ai pas assez insisté sur, à quel point, typique.
C'est à dire que chaque chambre du motel est décoré selon un thème bien précis.
Hilary Swank a eu la chance de tomber sur la chambre James Dean.
Nous, nous avons eu les trains.
Pourquoi les trains ? Parce que Seligman était au départ principalement une gare #coolstorybro

Les autres clients du motel étaient tous des motards. Sons of Anarchy, mais version sénior.
Et je dis ça sans moquerie aucune. Personnelement j'aimerais beaucoup etre aussi badass quand je serai ménopausée (comme Shirley Manson).
Bandana, couettes au vent, lunettes de soleil, pépouze sur ma Harley.

Le but de la journée était de rejoindre Las Vegas, où nous devions passer la nuit avant de prendre un vol interne pour Reno.
Nous avons donc décidé de ne pas prendre la route la plus courte mais de passer par la célèbre route 66 ou Mother Road.
La route 66 traverse les Etats-Unis de bout en bout; elle relie Chicago à Santa Monica en passant par le Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau Mexique et l'Arizona avant de rejoindre la Californie. 3940km de route ni plus ni moins.

La portion de route 66 entre Seligman et Kingsman est "sans grand intérêt". Notez les guillemets; on parle quand même toujours de l'ouest Americain hein. C'est pas non plus un tour de périph'...
En revanche, la seconde partie - entre Kingsman et Needles - traverse les montagnes, et une fois de plus c'est grandiose. Route 66 Sur le chemin, on a traversé la ville d'Oatman, qui par le passé était un repère de mineurs, chercheurs d'or.
Aujourd'hui le lieu est assez touristique mais néanmoins on y croise de vrais cowboys, et des ânes. Partout. Oatman #1 Oatman #2 Oatman #3 Une heure et demi plus tard nous sommes arrivés à Las Vegas.
Nous y étions déjà passé l'an dernier et pour etre honnête, ça ne nous avait pas plu.
Il faut admettre qu'on ne sait pas jouer au poker, et mis à part les Casino, il n'y a pas grand chose à faire. Et franchement c'est un spectacle assez triste de voir tous ces gens seuls, pousser des boutons face à des machines à sous. Je n'ai rien contre les jeux de hasard ou d'argent, mais ces gens n'ont vraiment pas l'air heureux.

On a donc passé une heure dans un outlet - car Las Vegas étant dans le Nevada, les taxes sont bien moins élvées que dans les autres états - pour faire un peu de shopping.
La nuit tombée, nous nous sommes baladés sur le Strip - parce que les lumières, c'est cool. (et pour une autre raison que la décence me contraint à ne pas révéler) - puis nous sommes rentrés à l'hotel profiter de notre suite, de ses deux salles de bain et de sa baignoire avec vue.
Yeah baby. Silver Seven Hotel & Casino Strip #1 Strip #2 Strip #3

Voyages | Vendredi 2 Septembre 2016

Day 1 - Grand Canyon, Seligman

Enfin.
Après plus de 24 heures de vol nous sommes enfin arrivés à Phoenix. La première étape de cette édtion 2016 étant la visite du parc national du Grand Canyon, Phoenix était le point de chute accessible en avion depuis L.A. le plus proche.
Nous avons donc quitté l'hotel vers 9h30 et nous avons roulé 3 heures pour atteindre le parc à l'heure de dejeuner.

Nous nous sommes garés au départ du trail of time, qui est le sentier qui longe la falaise sur une dizaine de kilomètres, et qui est censé représenter des millions d'années d'évolution géologique.
Nous avons marché en tout environ 2h30 et nous nous sommes arretés à tous les points de vue. Grand Canyon #1 Grand Canyon #2 Grand Canyon #3 Grand Canyon #4 Grand Canyon #5 Il faut dire que c'est vraiment impressionnant. Ca semble irréel. Modelisé en 3D.
C'est immense.

Un panneau indiquait que le point de fuite en face de nous - que nous pouvions apprecevoir très clairement - était en fait a 97km. Nice / Sainte Maxime (pour les sudistes). Rien que ça. Grand Canyon #6 Grand Canyon #7 En fin d'après-midi nous avons quitté le parc et nous nous sommes dirigés vers notre motel en vu de notre prochaine étape qui nous emmenera sur la célèbre route 66. Nous avions choisi un motel très typique, sur la route 66, dans la petite ville de Seligman.

Le gérant de l'hotel nous a expliqué que même si la ville est très petite par sa taille (400 habitants recensés en 2000), elle n'en est pas moins tres célèbre.
Entre autre, elle abrite Angel Delgadillo, propriétaire du fast food Delgadillo's Snow Cap Drive et également barbier de la ville, qui s'est battu pour donner à la route 66 la réputation qu'elle a aujourd'hui et ce dans le monde entier, afin que son village ne meurt pas suite à la création de l'autoroute quelques kilomètres plus loin, qui detournait tous les touristes. Seligman #1 Seligman #2 Seligman #3 Le film "Cars" est aussi largement inspiré de l'endroit - certains magasins, dont le fast food d'Angel, figurent même dans le film! Seligman #4 Seligman #5